VIDEO – Comment sont sélectionnées les futures résidences de Coliving ?
Nov 08

VIDEO – Comment sont sélectionnées les futures résidences de Coliving ?

Les indicateurs à suivre


« Nous sélectionnons des biens dans le Grand Paris. Les résidents qui vont vivre dans nos maisons de Coliving se projettent à un, deux ou trois ans. Ils vont comparer le Coliving à une proposition de logement dans un studio par exemple.

C’est très compliqué de le faire dans Paris donc nous visons plutôt autour de Paris : Première Couronne, éventuellement Deuxième Couronne. Nos critères de sélection, au delà des critères financiers, sont les suivants : être à moins de dix minutes de transports en commun et dans une zone où l’on n’a pas peur le soir, quand on rentre après 20 heures sur le chemin entre la station de métro et chez soi, et avec des commerces à moins de 500 mètres.

Aujourd’hui, on est très présents dans le 92 et dans le 93. Sur les critères financiers, on va raisonner par rapport à l’acquisition de la maison ou aux loyers qu’il va falloir payer. Tous les travaux sont inclus pour laisser une marge pour l’opérateur qui se traduit par un taux d’effort qui est autour de 50% »

Victor AugaisFondateur et CEO La Casa

Comment sont sélectionnées les futures résidences de Coliving


« Notre objectif est d’être à côté d’un bassin d’emploi où la zone est très tendue. Nous allons avoir majoritairement des populations expatriées.

Nous allons lancer une résidence de Coliving, rue Cambronne le siège d’Adoma. C’est un ancien IGH qui va être déclassé IGH. On s’est positionné avec Covéa, un investisseur, dans une stratégie d’investissement à très long terme avec un yield bas. La stratégie est de faire la moitié de l’opération en résidentiel Coliving avec un opérateur l’autre moitié en tertiaire (en bureaux) pour avoir un immeuble mixte.

C’est une stratégie gagnante sur pas mal de points de vue : un discours de reconstruction de la ville sur la ville, un immeuble mixte qui foisonne les usages avec la mutualisation des espaces communs entre les utilisateurs en journée et des bureaux. Des utilisateurs qui seront présents du matin au soir et week end.

Ce projet répond aux besoins de la mairie du 15ème : il va répondre à un besoin de bureaux mais également de logements. La mairie souhaite attirer des entrepreneurs et notamment des talents d’Asie de Corée et du Japon.

Francois Roth, cofondateur de Colonies.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer