VIDEO – La génération Y comme principale cible des résidences de Coliving ?
Nov 08

VIDEO – La génération Y comme principale cible des résidences de Coliving ?

Victor Augais – Fondateur et CEO La Casa


« Il y a trois choses : on recherche un logement confortable d’un bon rapport qualité prix dans les grandes villes. La recherche du service et enfin il y a le besoin de communauté d’échange et de rencontrer des gens.  On a à peu près deux tiers de nos demandes de personnes qui arrivent à Paris pour travailler et qui n’ont pas forcément de famille ou de de réseau. Le Coliving est une réponse adaptée lorsque l’on souhaite se loger et rencontrer du monde.

Certaines cibles peuvent avoir un ou plusieurs de ces besoins. Des jeunes séniors qui vont avoir ce besoin communautaire après avoir arrêter de travailler. Ils n’ont pas de problème de pouvoir d’achat et peut être moins en recherche de la flexibilité.

Nous avons également les familles monoparentales avec ou sans enfant(s) à charge.  Avec probablement un problème de pouvoir d’achat et en période période de transition. C’est une cible difficile à traiter mais elle existe. Les offres de Coliving actuelles s’adressent plutôt aux jeunes actifs. Nous avons plus de demandes entrantes de jeunes actifs. »

Adrien Durazzini – MD-Head of Origination


« En tant qu’investisseur, nos locataires sont les exploitants. Il est indispensable de s’assurer que leur taux d’effort puisse être servi dans la durée. Un des premiers éléments qu’on a remarqué sur ce marché là : les difficultés d’accès au logement pour des jeunes premier emploi CDD CDI mais également pour certaines catégories de travailleurs qui sont toujours en CDD.

Typiquement un attaché parlementaire en CDD toute sa vie il y a une difficulté d’accès au logement. Cette discute elle n’est pas traitée par le marché du logement qui ne s’est pas adapté à l’évolution du marché économique et notamment la tendance des contrats en droit social. Gérer l’emploi non fixe non CDI est un driver important. Le deuxième driver qui était évoqué ça c’est intéressant parce que c’est le premier driver. C’est une inadaptation du marché.

Le deuxième driver est la traduction en logements de ce qu’on est en train de voir avec le coworking et le flex working. »

Julien Morville, Co-fondateur Sharies


« Le produit s’adresse intuitivement plutôt aux jeunes actifs. Mais en réalité, le marché du Coliving sur le marché français poussé par deux drivers : l’accès au logement et l’isolement. Nous ne pouvons donc pas restreindre uniquement notre cible aux 18 – 35 ans. »

En réalité, on le voit sur nos premiers sites en exploitation l’utilisateur est globalement un actif en transition : de l’étudiant étranger en passant par jeune actif mais aussi à l’actif en transition de vie personnelle. »

Francois Roth, Co-fondateur Colonies


« On a commencé par cette cible parce que l’on connaît relativement bien.  On a été relativement étonné rapidement parce qu’on s’est rendu compte qu’on avait beaucoup plus de demandes et non uniquement des Milléniums.

On fait on s’adresse un peu à tous les gens qui ont besoin de flexibilité et de services à un moment donné; des personnes qui sont en période de transition. Par exemple, nous avons énormément de demandes de personnes qui divorcent, qui sont en rupture affective. Il faut savoir qu’en France lorsque l’on prend la décision de se séparer de son conjoint, il y a en moyenne cinq mois en commun dans le même appartement donc c’est un problème qui est relativement prégnant. »

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer