VIDEO – L’offre de Coliving aujourd’hui
Nov 14

VIDEO – L’offre de Coliving aujourd’hui

Comment sont commercialisées les résidences de Coliving ?


« Nous avons l’embarras du choix. Lorsque nous ouvrons une nouvelle résidence, nous avons des centaines de demandes. Les futurs résidents ont des entretiens pour venir chez nous. On ne vend pas un produit, c’est le contraire. On choisit les personnes qui vont avoir le droit de l’utiliser. Pour avoir la meilleure communauté possible. »

Francois Roth, cofondateurs de Colonies

« On passe plus de temps à gérer des listes d’attente finalement qu’une pure commercialisation. Il n’y a pas vraiment de commercialisation pour ça aujourd’hui. Typiquement vous n’avez pas d’offre de Coliving sur le net. Il n’y a rien puisque tout est complet. On a des listes à rallonge de demandes.

Un opérateur de Coliving belge affiche aujourd’hui des taux d’occupation qui sont à 100% sur ces résidences avec des reculs de 3 à 4 ans. Sur un produit assimilé logement, un taux d’occupation à 100% à 4 ans je pense que beaucoup d’investisseurs s’en contenteraient.« 

Julien Morville, cofondateurs Sharies

Quels sont les freins au développement du Coliving


« La vraie problématique : comment trouver de l’immobilier. L’accès au foncier est un frein au développement du Coliving »

Francois Roth, cofondateurs de Colonies

 

« Le cadre réglémentaire rend chaque opération assez complexe. Le produit à l’offre va plus vite que la réglémentation. C’est un frein considérable. »

Julien Morville, cofondateurs Sharies,

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer